S’il fallait justifier mon envie d’écrire, au creux de mon automne avancé, je dirais simplement ceci :

« La vie est une cohorte de souvenirs accrochés aux basques de chacun ; chacun a beau faire, ses souvenirs tintinnabulent avec conviction, sans vous quitter d’une semelle. Alors, sans autre porte de sortie, il ne reste qu’à les entendre…

Le thésaurus de mes souvenirs a la dimension et la densité de ma vie, tout particulièrement de ma vie professionnelle, une autre vie dans ma vie. Tout ce qui remonte à ma mémoire est teinté de couleurs pastel, jamais agressives, jamais aigres. Aucun regret ne la pollue : la nostalgie – qui adorne faussement le passé et grince des dents sur le présent – ne m’a jamais abordé.

L’évocation du passé fait monter en moi des vapeurs mélancoliques, c’est-à-dire aimables, souriantes, apaisantes. Ce livre est ainsi la réponse à la question que me pose ma curiosité rétrospective : lui dessiner quelques moments qui nourrissent ma mélancolie – et qui lui donne son unicité. Car il n’y a pas deux mélancolies superposables.

Rien de plus banal, rien de plus simple… »

Louis BOULET – ENSPTT – Promotion 1955

Publication « Dessine-moi ta mélancolie » de Louis Boulet aux éditions La Mandorle – 2019