Le Groupe La Poste, via sa filiale numérique Docapost, la Caisse des Dépôts, EDF et ENGIE ont créé une société autonome qui lancera au 2ème semestre 2019 un service de certification d’authenticité de documents et de gestion d’information liées aux entreprises et aux individus.

Ce partenariat, au nom d’« Archipel », s’appuie sur la technologie Blockchain qui garantit l’authenticité des attestations de domicile et des factures électroniques, comme celles émises par les sociétés EDF et Engie et exigées dans le cadre de différentes démarches administratives.

Cette solution sera étendue dans une 2ème étape pour la certification des permis de conduire (pour la location de véhicules) ou des diplômes (pour les inscriptions à l’université ou pour les services de ressources humaines) grâce à la technologie de registres distribués et décentralisés de la Blockchain.

Ce consortium devrait permettre aux banques, aux assurances, aux administrations et aux collectivités locales de vérifier l’authenticité des justificatifs et documents estampillés qui leur sont présentés par les particuliers.

Ce service a pour but de lutter contre la fraude documentaire qui a représenté 8,6 milliards d’euros en 2017. La fraude s’effectue soit par la falsification de documents authentiques soit par la création de faux documents servant de justificatifs à l’obtention d’une prestation.