La Banque postale, filiale bancaire du Groupe La Poste, a dévoilé sa nouvelle banque digitale « Ma French Bank ».

Cette banque digitale, accessible à tous, sans conditions de revenus, à compter du 22 juillet 2019, aura été testée à partir du mois de juin auprès des 200 000 postiers.

L’ouverture du compte « Ma French Bank » se fait en ligne via l’application mobile dédiée ou au guichet dans l’un des 2 000 bureaux de poste par l’un des 10 000 chargés de clientèle formés au produit. La Banque Postale détient 1,6 million de clients fragiles qui s’adressent au guichet quotidiennement sur les 3,6 millions existant en France. La gestion du compte se fera ensuite exclusivement en ligne ou via le téléphone.

Cette nouvelle offre 100% mobile propose pour 2 euros par mois un compte sans découvert, le suivi du solde et des opérations en temps réel, une carte bancaire Visa internationale avec retraits sans frais, le paiement sans contact ApplePay, la catégorisation des dépenses et des virements par SMS.

Elle permet aussi d’accéder à des services de cagnotte en ligne avec ses proches, d’épargne automatique avec « Ma Tirelire » pour économiser afin de financer différents projets, de partage de dépenses communes liées à un évènement collectif avec « We partage », de paiement en temps réel ou d’accès à une ligne de crédit renouvelable « Mon extra prêt » pour les clients devant faire face à un imprévu disposant de revenus réguliers, (les dossiers de demande étant étudiés par La Banque Postale) et de financement de projets participatifs avec KissKissBankBank.

Des produits d’assurance, de nouvelles offres de crédit et d’épargne devraient être proposés dans les mois à venir avec le rapprochement, début 2020, de La Banque Postale et de CNP Assurances.

La Banque Postale, qui détient 2 fois plus de clients âgés de plus de 75 ans que les autres banques, vise la clientèle des 18 – 35 ans. Avec un investissement de 100 millions d’euros pour sa banque digitale, La Banque Postale escompte atteindre 1 million de clients d’ici 2025 sachant qu’un tiers des ouvertures de comptes en France, en 2017, s’est fait auprès d’une banque en ligne ou d’une néo-banque.