Après avoir effectué une enquête sur les émotions ressenties par les femmes en 2017 lors du relevé du courrier en boîtes aux lettres, l’agence d’études ILIGO vient, à la demande de La Poste Solutions Business, d’effectuer la même enquête mais cette fois auprès des hommes. Cette étude a utilisé l’Intelligence Artificielle pour mesurer l’émotion suscitée par cet acte.

Le résultat démontre que les hommes ressentent, comme pour les femmes, une source d’émotion positive en allant relever le courrier avant même d’en connaitre le contenu. Les principales émotions ressenties sont la curiosité avec 19%, le plaisir et la satisfaction avec respectivement 13%.

La curiosité, émotion la plus fortement ressentie, est accentuée lorsque l’enveloppe est belle ou de format atypique qui dope l’intérêt et l’effet de surprise. Cet intérêt est renforcé lorsqu’il s’agit de bons de réduction et d’échantillons qui sont souvent considérés comme des cadeaux ou comme des attentions particulières. Cette émotion est maximisée lorsque le ciblage est lié à un centre d’intérêt de l’individu.

Lorsque le courrier est adressé, publicitaire ou non, il retient l’attention et est systématiquement ouvert.

Ces 2 études mettent en évidence la puissance de ce média qu’est le courrier et permettent de mettre en parallèle le comportement de la femme et de l’homme face au relevé de courrier.

La curiosité et le plaisir sont plus fortement ressentis par les femmes. Chez elles, la posture de découverte est plus forte, elles semblent plus curieuses.

Chez les hommes, le tri du courrier se fait de façon plus rationnelle, il est basé sur des éléments factuels. Ils sont plus sensibles aux informations utiles et pratiques dans l’objectif d’un achat potentiel. Les femmes quant à elles, ont tendance à tout consulter et à trier dans un second temps.