A la demande du Gouvernement, huit visuels ont été sélectionnés par des pupilles de la Nation, de tous âges et de toutes origines, parmi ceux présentés par la trentaine d’artistes renommés ou prometteurs sollicités par l’Élysée.

Le choix final du visage emblématique de la République parmi les 8 propositions retenues est revenu au Chef de l’État, Emmanuel MACRON.

Baptisée « Marianne l’engagée » par le Président, elle a été dévoilée cet été par une fresque de 16 mètres sur 11 peinte sur un mur d’immeuble de Périgueux. Cette 17ème Marianne depuis la Libération succède à celle inspirée d’une militante Femen réalisée en 2013 sous François HOLLANDE.

La nouvelle effigie présente un visage de profil de femme volontaire, déterminée, forte qui se projette dans l’action sous un bonnet phrygien portant la cocarde. Elle incarne, pour l’artiste, la modernité, la jeunesse, le féminisme et symbolise l’avenir, le progressisme, la liberté, l’égalité et la fraternité.

L’œuvre est réalisée par Yseult DIGAN, spécialiste française du Street-art connue sur la scène artistique internationale par ses représentations en noir et blanc de visages humains notamment féminins et par sa lutte pour les droits civiques.

Elsa CATELIN, graveuse de l’imprimerie du Groupe La Poste, a réalisé la nouvelle Marianne qui orne les timbres d’usage courant disponible à compter du 23 juillet 2018 et imprimés à près de 15 millions d’exemplaires par jour.