Le Ministre de l’Économie et des Finances, Bruno LEMAIRE, a annoncé le 30 août dernier le rapprochement de La Banque postale, filiale des services financiers de La Poste et de la CNP Assurances, leader français de l’assurance à la personne valorisé en Bourse à près de 14Mds€.

Cette opération se fera par un transfert de participations entre l’État et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). Cette dernière apportera les 41% du capital qu’elle détient à la CNP Assurance à la filiale bancaire de La Poste, La Banque Postale.

En contrepartie, les parts de la Caisse des Dépôts et Consignations dans le capital de La Poste s’élèveront à plus de 50% contre les 26,32% détenus actuellement depuis 2011. La CDC deviendra l’actionnaire majoritaire en remplacement de l’État qui restera dans le capital. La nomination du Président de La Poste restera à la charge du Gouvernement.

Pour rendre possible ce changement de contrôle et déverrouiller le capital du Groupe La Poste, le Gouvernement a déposé le 3 septembre 2018 un amendement dans le cadre de la future loi Pacte (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises). Le but de ce rapprochement est de permettre à La Poste de développer son activité dans la banque et l’assurance et de créer ainsi un grand pôle financier public au service des territoires.

Groupe La Poste en chiffres 2017 : 24,1 milliards d’euros en chiffre d’affaires (dont 24,4% à l’étranger) – 253 200 salariés – 23 milliards de lettres, imprimés publicitaires et colis distribués dans le monde

CNP Assurances en chiffres 2017 : 32,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires – 5 100 salariés – 38 millions d’assurés en prévoyance dans le monde et 14 millions en épargne-retraite