En cette année particulière causée par la Covid-19, le groupe La Poste s’adapte. Pour ce 2ème confinement, La Poste, leader français de la livraison de colis aux particuliers avec quelque 50% de part de marché, assure la pleine continuité de ses services avec :

  • L’ouverture de toutes les agences postales communales et tous les bureaux de poste ;
  • 75% des relais poste commerçant sont accessibles car hébergés par des commerces dits essentiels ;
  • La distribution du courrier, des colis, de la presse et de tous les services de proximité est assurée six jours sur sept ;
  • Durant la période des fêtes, le facteur proposera un second passage avec l’avis déposé dans les boîtes aux lettres et la possibilité de choisir par internet le jour de livraison.

Avec ces périodes de confinement et de déconfinement, le courrier, dépendant à 95% des envois des entreprises, a chuté de 23%.

L’activité colis a bondi de 30% pendant le premier confinement, de 50% pour le déconfinement en mai et juin, allant de 1,6 à 2 millions d’unités certains jours, pour se stabiliser depuis l’été à 30% de croissance. Le volume de livraison de colis était resté stable de 2005 à 2015 pour ensuite entamer une progression de ses volumes et atteindre 60% entre 2015 et 2020.

La filiale du groupe La Poste, Chronopost, enregistre depuis novembre une croissance de 25% à 40%, en fonction des jours de la semaine, par rapport à la même période de 2019 et dépasse le million de colis certains jours.

En cette période de crise sanitaire, les consommateurs ont anticipé leurs achats et privilégié les ventes en ligne pour les fêtes de fin d’année. La Poste s’attend à battre ses records de nombre colis/jour avec 4 millions contre 3 millions à la même période en 2019 soit la gestion de 100 millions de colis en France sur novembre et décembre contre 80 millions en 2019 avec un total annuel de 450 millions de colis en 2020 contre 363 millions en 2019.

Pour faire face à cette croissance du flux, La Poste développe ses installations avec 4 nouvelles plateformes de tri ouvertes ces derniers mois sur le territoire (Var, Pas-de-Calais, Isère et Ile-de-France) – (voir article « Colissimo » du 26/06/20) en plus des 15 existantes. Ces nouvelles plateformes peuvent traiter jusqu’à 35 000 colis à l’heure, contre 12 000 à 15 000 pour les plus anciennes. Le parc automobile pour la livraison constitué de 600 poids lourds est, quant à lui, renforcé pour la fin de l’année par 400 camions supplémentaires.

Un renfort de 9 000 CDD et intérimaires va prêter main forte aux 100 000 postiers mobilisés pour les fêtes de fin d’année sur le terrain. Les livraisons Colissimo sont assurées à 80% par les postiers et les 20% restant sont confiés à un sous-traitant.