La Banque Postale a mis en place en date du 24 février 2020 de nouvelles mesures destinées à lutter contre le blanchiment d’argent, les fraudes et le financement du terrorisme.

La présentation d’une carte d’identité, seul élément demandé jusqu’à présent pour verser de l’argent en espèce sur un compte, n’est plus suffisant. Dorénavant, les dispositions supplémentaires sont :

  • Pour le dépôt d’une somme en liquide inférieure ou égale à 1 500 euros sur un mois glissant sur un compte CCP ou sur le Livret A, la présentation d’une déclaration de l’origine des fonds par le dépositaire.
  • Pour le dépôt d’une somme en liquide de 1 501 à 10 000 euros sur un mois glissant sur un compte CCP ou sur le Livret A, la présentation obligatoire d’un justificatif de l’origine des fonds avec un document probant comme une facture, une lettre notariée dans le cas d’une succession,… par le dépositaire. Le particulier ne peut plus faire appel à un mandataire pour le dépôt, seul le titulaire du compte ou son représentant légal peut effectuer le versement et seulement dans le bureau de poste dans lequel est domicilié le compte.

Le dépôt d’une somme supérieure à 10 000 euros sur un mois glissant sur un compte CCP ou sur le Livret A n’est plus autorisé.

Ces nouvelles mesures prises par La Banque Postale font suite à une ordonnance parue dans le Journal officiel qui stipule l’obligation pour toutes les banques de se renseigner sur l’origine de toute somme déposée en liquide et à sa condamnation, en 2018, d’une amende de 50 millions d’euros demandée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) pour manquement dans son dispositif à détecter le financement du terrorisme.

Règlement en espèces :

  • Les personnes physiques ou morales domiciliées en France ont interdiction de régler en espèce un montant supérieur à 1 000 euros entre professionnels ou entre professionnels et particuliers.
  • Les particuliers peuvent, entre eux, régler en liquide quel que soit le montant mais il faut le spécifier par écrit pour pouvoir justifier de son encaissement auprès de la banque.
  • Le paiement en liquide auprès des impôts est aujourd’hui plafonné à 300 euros.

La Poste détient 17 000 bureaux de poste et 1,3 million de clients en franchissent les portes quotidiennement.

La Banque Postale compte 10,3 millions de clients en France.