Colissimo, filiale du groupe La Poste, a inauguré sa plus grande usine de traitement du colis en France. Située à Douvrin dans les Hauts-de-France, en remplacement de celle de Carvin, elle permet la distribution des colis dans toute la région.

Le projet de ce nouveau centre de tri, de 30 millions d’euros, a été initié en 2016 pour faire face à l’explosion du e-commerce. D’une superficie de 27 000 m2, le centre bénéficie des toutes dernières technologies en matière de vitesse de tri : 32 000 colis peuvent être traités chaque heure et les 227 postiers du centre trient en moyenne 350 000 colis par jour jusqu’à 430 000 en période de pics comme celle du déconfinement.

Quatre minutes et dix secondes est le temps record entre l’arrivée du colis provenant de tous les horizons géographiques et son départ par camion pour sa destination finale en Hauts-de-France. La distribution des colis se fait par les facteurs qui sont aidés, lors des périodes de pic d’activité comme Noël, par des sous-traitants.

La livraison des colis par Colissimo s’effectue majoritairement au domicile des destinataires mais le dépôt dans l’un des 20 000 points relais (bureaux de poste et petits commerçants) gagne de plus en plus de terrain auprès des actifs car moins contraignant.

Le gain pour les petits commerçants, entre 0,30 et 1,00 euro par paquet déposé, se détermine en fonction de la taille et du poids du colis. L’atout principal pour ces commerçants est l’acquisition d’une nouvelle clientèle avec pour conséquence une augmentation de leurs ventes pouvant atteindre +25%. Au vu de l’augmentation de ce mode de livraison et du développement du e-commerce, le réseau de livraison de proximité est de plus en plus saturé d’où la recherche constante par Colissimo de nouveaux dépositaires notamment dans les centres villes.

Les colis peuvent également être livrés dans l’une des 400 consignes automatiques que détient Colissimo en bureaux de poste et sur des points de passage tels que les gares.

Le service proposé par Colissimo qui permet d’envoyer un colis inférieur à 1 kg de chez soi en le déposant dans sa boite aux lettres s’est fortement développé durant le confinement.

Colissimo veille à améliorer son impact carbone en optimisant les emballages et en développant une flotte électrique.